Type et date de soutenanceSoutenance de thèse

The Chronicles of Mosul 1855-1920

Omar Mohammed

Résumé :

Cette thèse porte principalement sur la trajectoire historique de Mossoul de 1855 à 1920, avec un accent particulier sur les travaux de Behnam Badriyya. Son document phare, Tawarikh Al Mawsil, sert de source primaire et de sujet central d'investigation dans cette étude. Le Chapitre I est intitulé "La Vie et les Œuvres de Behnam Badriyya". Ce chapitre présente une biographie approfondie de Behnam Badriyya, retraçant sa vie et fournissant un contexte essentiel pour comprendre ses contributions. De plus, ce chapitre explore les aspects méthodologiques du travail de Badriyya en examinant son historiographie, en enquêtant minutieusement sur les sources primaires de sa connaissance et sur son approche de l'écriture de l'histoire. Ce chapitre accorde une attention particulière aux contributions intellectuelles de Badriyya dans divers domaines tels que la linguistique, l'histoire, l'édition et la traduction. Le chapitre constitue ainsi une base solide pour comprendre le travail de Badriyya et son influence sur notre étude de l'histoire de Mossoul. Le Chapitre II, intitulé "Tawarikh Al Mawsil", met en lumière le travail phare de Badriyya. Il commence par préparer le terrain pour comprendre le contexte plus large de l'historiographie de Mossoul au XIXe siècle. Après cette introduction, le chapitre se dirige vers une évaluation chronologique des œuvres de Badriyya, validant son autorité et évaluant sa méthodologie. Le chapitre plonge ensuite en profondeur dans les nuances de "Tawarikh Al Mawsil", en examinant spécifiquement le manuscrit, en scrutant son contenu, son style et sa signification historique globale. Au Chapitre III, l'accent est mis sur "L'Espace Urbain de Mossoul". Ce chapitre offre une exploration approfondie du paysage urbain de Mossoul pendant l'ère couverte par cette thèse. Il examine les dynamiques interreligieuses de la ville, étudiant comment différentes communautés religieuses coexistaient et interagissaient dans les limites de la ville. Le chapitre analyse en outre les dynamiques sociales de la ville, mettant en évidence les relations et les interactions entre différents groupes sociaux. Les dynamiques politiques et les relations sociales sont également explorées, offrant une image complète du paysage politique de Mossoul à cette époque. Le chapitre se termine par une discussion sur les dynamiques économiques de la ville, offrant un aperçu des différentes forces qui ont façonné la trajectoire économique de la ville. Le chapitre de conclusion, le Chapitre IV, intitulé "Mossoul avant la Première Guerre Mondiale", examine les conditions de Mossoul pendant la période cruciale qui a précédé la Première Guerre Mondiale. Il offre un examen détaillé des circonstances sociales, politiques et économiques de la ville, éclairant comment ces facteurs se sont entrelacés et ont influencé le cours de l'histoire de Mossoul. Le deuxième volume de cette thèse présente la traduction en anglais des deux principales compositions historiques de Badriyya, "Tawarikh al Mawsil" et "Nubadh fi Tarikh al Ghalaa". Cette entreprise de traduction vise à augmenter le discours académique en rendant ces textes significatifs accessibles aux chercheurs du monde entier. De plus, le deuxième volume comprend les manuscrits arabes originaux de la diversité du corpus de Badriyya et une photographie vintage de lui datant de 1895. Ces éléments servent à offrir aux lecteurs un lien plus complet et tangible avec l'auteur et son contexte historique. Cette thèse présente une tapisserie vivante de l'histoire de Mossoul de 1855 à 1920. Utilisant les travaux de Behnam Badriyya comme point central de référence, elle tisse ensemble une compréhension multifacette du passé de la ville, fournissant des perspectives précieuses pour les futures études sur cette période historique.

Jury

  • M. Hamit Bozarslan (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Marc Aymes, CNRS/EHESS
  • Mme Dina Khoury, The George Washington University
  • M. Henry Laurens, Collège de France
  • M. Matthieu Rey, Institut français du Proche-Orient (IFPO)
  • Mme Sarah Shields, The University of North Carolina at Chapel Hill