Type d'appel et date limiteAppel à candidatures
Date limite :

Penser au-delà de l’État-nation

Théorie et pratique de l’histoire des Balkans modernes et contemporains

Penser au-delà de l’État-nation

L’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), le Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC) et l’École française d’Athènes (EFA) organisent un séminaire de formation doctorale (SFD) sur le thème « Penser au-delà de l’État-nation : Théorie et pratique de l’histoire des Balkans modernes et contemporains » du 2 au 6 septembre 2024 à Athènes (École française d’Athènes, 6 rue Didotou) qui rassemblera entre 10 et 15 doctorant·es et mastérant·es, accompagné·es d’une dizaine de formatrices et formateurs, principalement issus des institutions d’enseignement supérieur et de recherche de France et des pays balkaniques, en particulier la Grèce.

En savoir plus

Programme scientifique

L’objectif du séminaire de formation doctorale est de susciter parmi les participant·es une discussion autour des principales approches qui, depuis les années 1990, remettent en question l’État-nation en tant qu’unité d’analyse primordiale dans la recherche historique.

À travers l’examen d’ouvrages récents portant sur les sociétés de l’Europe du Sud-Est, nous proposons de revisiter les significations et les périmètres d’un ensemble d’approches traversant les sciences sociales. De la notion de transferts culturels à l’histoire mondiale, des approches transnationales aux perspectives post-coloniales et post-impériales, ces différentes façons de concevoir le travail d’historien.ne visent à appréhender les évolutions des sociétés balkaniques en transcendant le cadre de l’État-nation. Le séminaire sera articulé en cinq journées, selon le principe d’une approche par jour :


  • Circulations et mobilités 

  • Histoire mondiale et globale 

  • Nouvelles histoires (post-)impériales et post-coloniales 

  • Transferts culturels et histoire croisée 

  • Jeux d’échelles, espaces et trajectoires

  •  

Chaque séance aura une triple finalité. Tout d’abord, une discussion des textes de réflexion épistémologique qui ont tenté de décrire et d’approfondir une approche et ses spécificités. Ensuite, la présentation d’une recherche empirique − individuelle ou collective, achevée ou en cours − menée par l’un·e des formateur·ices du séminaire, portant sur les Balkans dans une acception large, s’étendant de l’Europe centrale à la Turquie. Enfin, une discussion avec les mastérant·es et doctorant·es, les invitant à envisager leurs propres recherches à travers le prisme des différentes approches proposées. En d’autres termes, le séminaire mettra l’accent sur les tensions entre théorie et pratique.

Les candidatures de mastérant·es et de doctorant·es en histoire seront privilégiées. Cependant, des propositions particulièrement pertinentes issues d’autres disciplines seront également considérées.

Des visites sur site (bibliothèques, archives, musées, mais aussi associations, quartiers, sites en plein air) en lien avec les thématiques abordées seront également organisées pour familiariser les participants aux ressources disponibles à Athènes.

Enfin, les travaux issus de ce séminaire donneront lieu à un projet éditorial collaboratif entre les participants.

 

 Comité scientifique / Comité d’organisation


  • Agustín Cosovschi (École française d’Athènes)

  • Gilles de Rapper (École française d’Athènes)

  • Fabio Giomi (EHESS, CETOBaC)

  • Marie-Elisabeth Mitsou (EHESS, CRH-GEHM)

  •  

Dossier de candidature et modalités pratiques

Le séminaire de formation aura lieu à Athènes, Grèce, du 2 au 6 septembre 2024. Il est ouvert aux étudiant.es inscrit.es en thèse et aux étudiant.es de Master 2.

L’hébergement à Athènes (arrivée le 1ᵉʳ septembre, départ le 7 septembre) et les déjeuners (du 2 au 6 septembre) sont assurés par les organisateurs. Le déplacement jusqu’à Athènes est à la charge des participants qui devront solliciter le soutien de leurs centres, départements ou Écoles doctorales de rattachement.

Le dossier de candidature doit être fait en ligne sur la plateforme Missions de l’EFA au plus tard pour le 30 avril 2024 et comprendra :     


  • une fiche de candidature      

  • un curriculum vitae

  • une lettre de motivation

  • une lettre de recommandation

  • une courte présentation du sujet de thèse 

  •  

Langues de travail : Français et anglais. Connaissance passive du français requise.