Membres du Centre | Membres titulaires

Marc AYMES

Portrait Marc AYMES
Chargé-(e) de recherches (HdR)
Directeur-(trice) adjoint-(te) du centre
Institution(s) de rattachement : CNRS
Laboratoire(s) de rattachement : CETOBaC

Coordonnées professionnelles

CETOBaC - EHESS
190-198, avenue de France
75244 Paris Cedex 13
France

marc.aymes[at]gmail.com

01.49.54.23.01

Page personnelle

Heures de réception : le mercredi de 14h à 16h, sur rendez-vous.

Né en 1974, Marc Aymes est chargé de recherches au Centre national de la recherche scientifique, et membre du Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques, depuis octobre 2008. Il a enseigné et poursuivi ses recherches en Allemagne, au Canada, à Chypre, aux États-Unis, en France, en Grèce et en Turquie.

À l’École des hautes études en sciences sociales il co-organise le « Séminaire d’itinéraires et de débats en études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques », avec Elif Becan, Fabio Giomi, Hayri Gökşin Özkoray, Alexandre Papas et Ariane Zevaco.

Il est membre du comité éditorial de la collection « Meydan » (Éditions Karthala, Paris) ainsi que des comités de rédaction des revues European Journal of Turkish Studies (depuis 2006) et Cahiers du monde russe (depuis 2014). De 1998 à 2015 il a également été un membre actif de la revue Labyrinthe. Atelier interdisciplinaire.

En 2013-2016 il a été coordinateur scientifique du programme de recherches « Matières à transfaire. Espaces et temps d’une globalisation (post-)ottomane », financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR-12-GLOB-003).

Le propos de ses recherches est de situer l’histoire du monde méditerranéen oriental contemporain sur l’aire de la province, et sous l’empire du faux. Ce travail vise à poser la question des connexions, concomitances et interdépendances dont les espaces (post-)ottomans ont pu être partie intégrante. À l’encontre des travaux qui analysent la mise en circulation de pratiques, d’instruments, de normes et de savoirs comme étape subséquente à leur production localisée, on cherche à étudier les instruments techniques et symboliques produits et reproduits par la circulation. À la problématique du « transfert », qui se limite souvent à penser les échanges entre des « aires » estampillées, est préférée l’analyse des modalités du transfaire, attentive aux processus de coproduction des vecteurs normatifs et matériels du politique.

Sur l’aire de la province
 

La question de la province est conçue en réponse à la difficulté de concilier, dans les études sur l’« aire culturelle », les processus globaux ou supposés tels (standardisation bureaucratique, mainmise impérialiste, affirmation nationale ou confessionnelle) et la singularité du « savoir local » (instrument de gouvernement, compétence sociale ou accent dialectal). Provincialiser le monde de la Méditerranée ottomane et post-ottomane, c’est chercher à le comprendre en tant que conflagration d’univers administratifs, sociaux et linguistiques à géométrie variable.

  • (Avec Olivier Bouquet) « Transfaires d’ailleurs » [postface], European Journal of Turkish Studies, 22 (2016) : Transfaires d’empire. Ottomans et Russes, pour une histoire croisée (O. Bouquet, dir.).
  • « Balta Limanı, traité de (1838) », dans F. Georgeon, N. Vatin et G. Veinstein (dir.), Dictionnaire de l’Empire ottoman, Paris, Fayard, 2015, p. 144.
  • (Avec Olivier Bouquet) « Administration centrale et provinciale, xixe-xxe siècles », dans F. Georgeon, N. Vatin et G. Veinstein (dir.), Dictionnaire de l’Empire ottoman, Paris, Fayard, 2015, p. 41-43.
  • A Provincial History of the Ottoman Empire. Cyprus and the Eastern Mediterranean in the Nineteenth Century, trad. A. Morfee, Londres / New York, Routledge, 2014.
  • (dir.) (avec B. Gourisse et É. Massicard), L’Art de l’État en Turquie. Arrangements de l’action publique de la fin de l’Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, 2013.
  • [Traduction anglaise du précédent] Order and Compromise : Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Leiden, Brill, 2015.
  • « À l’heure de la province : querelles de clocher et rythmiques d’empire », dans F. Georgeon, F. Hitzel (dir.), Les Ottomans et le temps, Leyde, Brill, 2012, p. 159-171.
  • « Something of an Area: Sketches from Among Heptanesian Step-Ottomans », dans T. Anastassiadis, N. Clayer (dir.), Society, Politics and State Formation in Southeastern Europe during the 19th Century, Athènes, Alpha Bank Historical Archives, 2011, p. 372-398.
  • « Le corpus impossible. Registres de cadi et archives de la province ottomane à Chypre au XIXe siècle », Ibla. Revue de l’Institut des belles-lettres arabes, 208 (2011) : La justice et ses écritures. Pratiques d’enregistrement à l’époque ottomane (I. Grangaud, dir.), p. 207-227.
  • « Un Grand Progrès—sur le papier ». Histoire provinciale des réformes ottomanes à Chypre au XIXe siècle, Paris / Louvain / Walpole, MA, Peeters, 2010.
  • « The Port-city in the fields : investigating an improper urbanity in mid-nineteenth century Cyprus », Mediterranean Historical Review,24/2 (2009) : The Late Ottoman Port-Cities and their Inhabitants: Subjectivity, Urbanity, and Conflicting Orders (M. Fuhrmann, V. Kechriotis, dir.), p. 133-150.
  • [recension] Étienne Copeaux, Claire Mauss-Copeaux, Taksim! Chypre divisée, 1964-2005, Lyon, ædelsa, 2005 : dans Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 125 (2009), p. 296-298.
  • « Reforms Talks: Applying the Tanzimat to Cyprus », dans M. Michail, M. Kappler, E. Gavriel (dir.), Ottoman Cyprus. A collection of studies on history and culture, Wiesbaden, Harrassowitz, 2009, p. 107-116.
  • (Avec M. N. Michail), « Archival Collections on the Ottoman Period of the History of Cyprus », dans M. N. Michail, M. Kappler, E. Gavriel (dir.), op. cit., p. 297-310.
  • « La fuite, le retour et la rature. Quand le style fait l’événement en Méditerranée ottomane au XIXe siècle », Turcica, 40 (2008), p. 153-188.
  • « Dissipation de l’État : l’impensé des institutions ottomanes », contribution à la journée d’études « Servir l’État en Turquie : la rationalisation des institutions en question », Paris, École des hautes études en sciences sociales, 5 décembre 2008.
  • « Affaires courantes pour marcheurs d’empire. Le métier d’administrateur dans les provinces ottomanes au XIXe siècle », Genèses. Sciences sociales et histoire, 72 (2008) : L’observation historique du travail administratif (F. Buton, dir.), p. 4-25.
  • [recension] Kemal H. Karpat (dir.) (avec Robert W. Zens), Ottoman Borderlands. Issues, personalities and political changes, Madison, The University of Wisconsin Press, 2003 : dans International Journal of Middle East Studies,40 (2008), p. 493-495.
  • « Provincialiser l’empire. Chypre et la Méditerranée ottomane au XIXe siècle », Annales. Histoire, Sciences sociales, 62/6 (2007), p. 1313-1344.
  • « The Voice-Over of Administration : Reading Ottoman Archives at the Risk of Ill-literacy », European Journal of Turkish Studies, 6 (2007): Ill-literate Knowledge (M. Aymes, dir.).
  • [recension] Maurus Reinkowski, Die Dinge der Ordnung. Eine vergleichende Untersuchung über die osmanische Reformpolitik im 19. Jahrhundert, Munich, Oldenbourg, 2005 : dans Turcica, 38 (2006), p. 389-392.
  • « À l’échelle de Chypre : “Européens indigènes” et réformes ottomanes au XIXe siècle », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 107-110 (2005) : Identités confessionnelles et espaces urbains en terres d’islam, (M. Anastassiadou-Dumont, dir.), p. 297-322.
  • « Une histoire d’européanité chypriote », dans G. Pécout (dir.), Penser les frontières de l’Europe. Élargissement et union : approches historiques [Actes du colloque international des 27-29 mars 2003, à l’École normale supérieure (Paris)], Paris, Presses universitaires de France / Éditions Rue d’Ulm, 2004, p. 235-246.
  • « Chypre en archipel. D’une modernité insulaire des réformes ottomanes au milieu du XIXe siècle », Cahiers de la Méditerranée, 68 (2004) : Modernité et insularité en Méditerranée (R. Escallier, dir.), p. 75-104.
  • « “Chypre à la Turque” : frontières et territoires d’une province ottomane au XIXe siècle », Cahiers du Centre d’études chypriotes, 34 (2004) [Actes du colloque international « Frontières et territoires au centre de Chypre : la région d’Idalion de l’Antiquité au XIXe siècle », Aix-en-Provence, 3-5 juin 2004], p. 135-154.
  • « “Position délicate” ou île sans histoires ? L’intégration de Chypre à l’État ottoman des premières Tanzîmât », dans N. Vatin, G. Veinstein (dir.), Insularités ottomanes, Paris / Istanbul, Maisonneuve et Larose / Institut français d’études anatoliennes, 2004, p. 241-275.
  • [recension] Elizabeth Zachariadou (dir.), The Kapudan Pasha. His office and his domain [Actes des Halcyon Days in Crete IV, Réthymnon, 7-9 janvier 2000], Réthymnon, Crete University Press, 2002 : dans Turcica, 35 (2003), p. 336-339.

Sous l’empire du faux
 

L’histoire provinciale est également diplomatique, au sens où le document en est un souci principal. Une telle critique documentaire se confronte dès lors nécessairement à l’épreuve du faux. En pratique, l’activité des faussaires est porteuse d’effets sur la formalisation des documents officiels (certificats, passeports, lettres de nomination, etc.), entraînant ainsi un redécoupage des arts de faire et de gouverner. Appréhendée comme un type de participation des forces sociales à la coproduction des instruments de gouvernement, la falsification laisse entrevoir les capacités et les compétences dont peuvent bénéficier les populations dans la mise en œuvre des savoir-faire politiques.

  • « An Ottoman in Paris: A Tale of Mediterranean Coinage », dans P. Lorcin et T. Shepard (dir.), French Mediterraneans: Transnational and Imperial Histories, Lincoln, University of Nebraska Press, 2016, p. 168-199.
  • « Gouverner par formulaire », dans A. Mailloux et L. Verdon (dir.), L’Enquête en questions. De la réalité à la “vérité” dans les modes de gouvernement (Moyen Âge – Temps modernes), Paris, Cnrs Éditions, 2014, p. 131-138.
  • « Faux et usages de faux : l’ordinaire de l’État ? », contribution présentée lors du 12e Congrès de l’Association française de science politique, Paris, Institut d’études politiques, 9-11 juillet 2013, à la session de travail « Saisir l’État à travers ses écrits ordinaires. Enjeux, méthodes et objets » (J.-M. Eymeri-Douzans et G. Tanguy, dir.).
  • « Agence par défaut » et « Agence par des faux », dans M. Aymes, B. Gourisse, É. Massicard (dir.), L’Art de l’État en Turquie. Arrangements de l’action publique de la fin de l’Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, 2013, p. 35-52 et 375-386.
  • [Traduction anglaise des précédents] « Defective Agency » et « Deceptive Agency », dans M. Aymes, B. Gourisse, É. Massicard (dir.), Order and Compromise : Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Leiden, Brill, 2015, p. 25-44 et 376-387.
  • « Prêts-Noms. Politique du métonyme », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 60/2 (2013) : Politiques du nom : la réforme des noms propres en Turquie (O. Bouquet, B. Fliche, dir.), p. 38-57.
  • « Changeur d’empire », dans N. Clayer, E. Kaynar (dir.), Penser, agir et vivre dans l’Empire ottoman et en Turquie. Études réunies pour François Georgeon, Paris / Louvain / Walpole, MA, Peeters, 2013, p. 231-282.
  • « Sa Majesté des mentis. Traité de pseudologia politica (recette ottomane) », Écrire l’histoire, 10 (2012) : Mensonge(s) (P. Savy, dir.), p. 25-36.
  • « Pseudo Orhan Pamuk », Labyrinthe, 32(2009) : Le Petit théâtre intellectuel (L. Dubreuil, R. Pasquier, D. Schreiber, dir.), p. 111-117.

Contrepoints

L’aire et la discipline
 

  • [recension] (avec C. Delbarre et E. Kaynar) « La formation d’un chef. Mustafa Kemal en son temps », à propos de M. Şükrü Hanioğlu, Atatürk : an intellectual biography, Princeton/Oxford, Princeton University Press, 2011 ; dans La Vie des idées, 3 septembre 2012.
  • (Avec M. Ferry et H. G. Özkoray) « Aires culturelles et sciences sociales, ou les deux cultures », La Lettre de l’Ehess, 55 (octobre 2012), URL : http://lettre.ehess.fr/4461.
  • [recension] Christine M. Philliou, Biography of Empire. Governing Ottomans in an Age of Revolution, Berkeley, University of California Press, 2011 : dans International Journal of Middle East Studies, 44/2 (2012), p. 347-350.DOI: 10.1017/S0020743812000128
  • « Le siècle de la Turquie : une histoire contemporaine ? », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 103 (2009) : Proche-Orient : foyers, frontières et fractures (L. Dakhli, V. Lemire, D. Rivet, dir.), p. 47-61.
  • (Avec D. Schreiber) « Hayden White, l’ironie de la métahistoire / En avant l’après-histoire !) », Labyrinthe, 33(2009) : « Patates chaudes » : poétique, savoir, politique, p. 13-19.
  • (dir.) Labyrinthe, 21 (2005) : Communauté en pièces : d’Europe, d’Islam et d’ailleurs. Contributions de M. Aymes, J. Hersant, L. Lavaud, É. Massicard, D. Sardinha.
  • « L’épreuve de la discontinuité. Une lecture historienne de Fredrik Barth », Critique, 680-681 (2004) : Frontières de l’anthropologie(B. de L’Estoile, M. Naepels, dir.), p. 128-138.
  • [recension] Fredrik Barth, Balinese Worlds, Chicago & Londres, University of Chicago Press, 1993 : dans Labyrinthe, 15 (2003), p. 107-110.
  • [recension] Colloque international « La Société rurale à l’époque ottomane, Égypte–Bilad al-Sham–Anatolie/Balkans » (Le Caire, 28 avril-1er mai 2002) : dans Labyrinthe, 13 (2002), p. 137-139.
  • [traduction partielle avec introduction] (avec S. Péquignot) Fredrik Barth, « L’identité pathane et sa préservation », Labyrinthe, 7 (2000), p. 43-65. Éd. orig. « Pathan Identity and its Maintenance », dans F. Barth (dir.), Ethnic Groups and Boundaries. The Social Organization of Culture Difference, Bergen-Oslo/Londres, Universitets Forgelet/George Allen & Unwin, 1969, p. 117-134.

Accommodements d’empire
 

  • « Tanzimat », dans F. Georgeon, N. Vatin et G. Veinstein (dir.), Dictionnaire de l’Empire ottoman, Paris, Fayard, 2015, p. 1127-1130.
  • [recension] Heidemarie Doganalp-Votzi, Claudia Römer, Herrschaft und Staat: Politische Terminologie des Osmanischen Reiches der Tanzimatzeit, Vienne, Verlag der Österreichischen Akademie der Wissenschaften, 2008 : dans Turcica, 45 (2014), p. 403-406.DOI: 10.2143/TURC.45.0.3032674
  • [recension] Thomas Kühn, Empire, Islam and Politics of Difference: Ottoman Rule in Yemen, 1849-1919, Leiden, Brill, 2011 : dans Turcica, 45 (2014), p. 410-413. DOI: 10.2143/TURC.45.0.3032674
  • [recension] « Ottoman Mediterranean Cities » [à propos de Dilek Akyalçın Kaya, « Les Sabbatéens saloniciens (1845-1912) : des individus pluriels dans une société urbaine en transition », thèse de doctorat, EHESS, 2013], Dissertation Reviews, 8 janvier 2014.
  • « Many a Standard at a Time: The Ottomans’ Leverage with Imperial Studies », Contributions to the History of Concepts, 8/1 (2013) : Concepts of Empire and Imperialism, p. 26-43. DOI: 10.3167/choc.2013.080102
  • (Version préparatoire du précédent) « Un texte sans titre », contribution au colloque « L’orientalisme désorienté ? La Turquie contemporaine au miroir des approches postcoloniales » (Rennes, Institut d’études politiques, 28-29 janvier 2010).
  • [recension-débat] « L’empire-espèce », à propos de Jane Burbank, Frederick Cooper, Empires. De la Chine ancienne à nos jours (trad. de l’anglais (États-Unis) par C. Jeanmougin), Paris, Payot, 2011 : dans Monde(s). Histoire espaces relations, 2 (2012), p. 218-221. DOI: 10.3917/mond.122.0217
  • (dir.) (avec P. Savy) Labyrinthe, 35 (2010) : Empire Reader. Traductions de F. Cooper, A. Jahanara Kabir, H. Münkler, J. Osterhammel, Ch. Tilly.
  • [traduction] Charles Tilly, « Comment les empires touchent à leur fin », Labyrinthe, 35 (2010) : Empire Reader (M. Aymes, P. Savy, dir.), p. 21-37. Éd. orig. « How Empires end », dans K. Barkey, M. von Hagen (dir.), After Empire : Multiethnic societies and nation-building. The Soviet Union, and the Russian, Ottoman, and Habsburg empires, Boulder, Westview Press, 1997, p. 1-11.
  • « The Location of Postcolonial Studies », Labyrinthe, 24 (2006) : Faut-il être postcolonial ?(L. Dubreuil, dir.), p. 39-45.

La parole, le séminaire, l’écriture
 

  • (Avec Laurent Dubreuil, Laurent Ferri, Grégoire Leménager, Franck Lemonde, Renaud Pasquier et Guillaume Paugam) « Ici la Dédalie », Labyrinthe, 41 (2014-15) : Ici la Dédalie, p. 9-87.
  • [traduction] Terrence W. Deacon, « À propos de l’homme, ou comment repenser la sélection naturelle du langage humain », Labyrinthe, 38 (2012) : L’éloquence des singes (L. Dubreuil, dir.), p. 29-39. Éd. orig. « On the Human: Rethinking the Natural Selection of Human Languages », dans G. Comstock, P. Shipton, S. Haslanger, W. Lycan (dir.), On the Human Forum (2010) (dernière visite le 13 janvier 2012).
  • « La lettre saisit l’esprit. Histoire probatoire d’un programme de réforme », Cahiers du Centre de recherches historiques, 45 (2010) : La preuve en histoire (M. Vartejanu-Joubert, dir.), p. 75-93.
  • (Avec É. Cassan, L. Dubreuil, L. Ferri, L. Marie, C. Orillard, R. Pasquier, G. Paugam, P. Savy, D. Schreiber et G. Leménager) « Revues modes d’emploi », Labyrinthe, 31 (2008) : Revues modes d’emploi (L. Marie et P. Savy, dir.), p. 11-68.
  • (dir.) European Journal of Turkish Studies, 6 (2007) : Ill-literate Knowledge[suite à l’atelier « Illiterate Knowledge » organisé au Second World Congress for Middle Eastern Studies, 12-16 juin 2006].
  • « From Seminar to Séminaire », sans papier [a collection of electronic pre-prints in French and Francophone Studies at Cornell University], 2007. — Version française revue et augmentée : « Du Seminar au séminaire », Labyrinthe, 27 (2007): La Fin des disciplines ? (L. Dubreuil, dir.), p. 37-58.
  • (dir.) (avec Charles Ruelle), Labyrinthe, 26 (2007) : Penser par extraordinaire. Contributions de M. Aymes, É. Cassan, D. Cohen, B. Fliche, H. Hermant, B. Hurand, L. Marie, Ch. Ruelle.
  • « Historicités » et « L’archive dans ses œuvres (Rancière, Derrida) », Labyrinthe, 17(2004) : Jacques Rancière l’indiscipliné (R. Pasquier, dir.), p. 65-68, 69-77.
EHESS
CNRS
Collège de France

flux rss  Actualités

Journée d’études turques 2017

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 mars 2017 - 09:00Intervenants :Alain Dieckhoff, directeur du CERI, Sciences Po-CERINathalie Clayer, directrice du CETOBaCElise Massicard, Sciences Po-CERI, CNRSBayram Balci, Sciences Po-CERI, CNRSAdrien Fauve, Sciences Po-CERIGabrielle Angey, CETOBaC, Paris Dauph (...)(...)

Lire la suite

Deux projets franco-allemands lauréats de l’ANR DFG

Échos de la recherche - L’Agence nationale de la recherche et la Deutsche Forschungsgemeinschaft ont publié la liste des projets lauréats pour l’édition 2016 de l’appel à projets franco-allemand en sciences humaines et sociales. Parmi les 13 projets financés, 2 projets sont coordonnés par l’EHES (...)(...)

Lire la suite

Journée doctorale CETOBaC - CRAG sur les dynamiques contemporaines dans l’espace turc, balkanique et centre-asiatique

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 janvier 2017 - 09:00Pour la deuxième journée doctorale s’intéressant aux recherches sur les espaces turc, balkanique et centrasiatique, le programme s’articule autour de quatre axes qui visent à interroger les facettes multiples des transformations contemporaines (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CETOBaC / EHESS :
190-198, Avenue de France
75244 Paris Cedex 13

Attention changement d'adresse au 1er avril 2017 :

54 boulevard Raspail
75006 Paris

Secrétariat :
etudes-turques
@ehess.fr

Téléphone : 00 33 1 49 54 23 01