Membres du Centre | Membres associés

Marie VRINAT-NIKOLOV

Portrait de VRINAT-NIKOLOV Marie
Institution(s) de rattachement : INaLCO

Coordonnées professionnelles

65 rue des Grands Moulins
75 013 Paris

marie.vrinatnikolov[at]gmail.com

Page personnelle

Ancienne élève de l’École Normale supérieure de Sèvres (1981-1984), agrégée de Lettres classiques (1984), j'ai eu la chance de découvrir très jeune, par « hasard », en 1973,  la langue et la littérature bulgares devenues une passion qui s'est conjuguée à celle de la traduction due à mes études de lettres classiques.

Après avoir soutenu une maîtrise de linguistique générale à Paris V, puis une thèse de doctorat sur « Les particules expressives du bulgare » à l'INALCO en 1990, sachant que je devrais attendre plusieurs années avant qu'un poste de bulgare ne se libère à l'INALCO, j'ai passé huit ans en Bulgarie et en Hongrie comme attachée de coopération pour le français dans les Instituts français de Sofia et de Budapest, puis deux ans comme professeur invitée à l'université de Sofia et à la Nouvelle université de Bulgarie, où j'ai enseigné l'histoire et la théorie de la traduction.

Depuis 2004, j'ai intégré l'INALCO, d'abord comme maître de conférences habilitée, puis comme professeur des universités en langue et littérature bulgares (2009), où j'ai dirigé le CEEM puis le CREE. Je suis actuellement responsable du master de traduction littéraire destiné à des étudiants d'une cinquantaine de langues différentes.

Je suis par ailleurs traductrice littéraire.

CARRIÈRE ET MISSIONS UNIVERSITAIRES
 

À L'INALCO :

2009- : Professeur des universités à l’INALCO en langue et littérature bulgares. Cours et séminaires assurés en Licence, Master, direction de recherches de doctorants.

Responsable du parcours bulgare du master et de la licence LLCA.

Responsable du master de traduction littéraire.

2004-2008 : Maître de conférences HDR  à l’INALCO en langue et littérature bulgares. Cours et séminaires assurés en Licence, Master, direction de recherches de doctorants. Responsable du parcours bulgare du master et de la licence LLCA.

Responsable du master Études européennes.
 

À L'INTERNATIONAL :

2014 : Formation à la traduction littéraire de collègues de l'Institut des langues étrangères de Samarcande, Ouzbékistan, 27-31 octobre.

2014 : Formation à la traduction littéraire de collègues de l'université Allameh de Téhéran, Iran, 5-11 juin.

2009- : Séminaire de théorie de la traduction littéraire assuré chaque année à l'université Saint-Clément d'Ohrid, Sofia (missions Erasmus)

2002-2004 : Professeur associé à l’Université nouvelle de Bulgarie ; chargée de cours à l’université « Saint-Clément d’Ohrid », Sofia, Bulgarie, en histoire et théories de la traduction. Direction de recherches d’étudiants en master 1.

ACTIVITÉS DE RECHERCHES

 

DOMAINES DE RECHERCHES :

  • Histoire et pensée de la traduction littéraire
  • Histoire littéraire et pensée de l'histoire littéraire (littérature bulgare)
  • Le champ littéraire bulgare depuis le tournant des XXe-XXIe siècles (post-modernisme, écrivaines, tension « soi/étranger », etc.)

PRINCIPALES PUBLICATIONS

I Ouvrages

 

Отвъд пределите на превода (« La traduction à l’épreuve des extrêmes »), éditions Colibri, Sofia, 2004, 305 pages.

Miroir de l’altérité : la traduction (deux exemples emblématiques de la constitution d’une langue-culture par la traduction en Europe : la Bulgarie et la France, IXe-début XXe siècle), éditions ELLUG, Grenoble, 2006, 194 pages.

En collaboration avec Georges Castellan, Histoire de la Bulgarie, au pays des roses, éditions Armeline, Brest, 2008, 351 p.

Direction d'ouvrages

 

1. La Bulgarie du communisme à l'Union européenne, langue, littérature, médias, Paris, Institut d'Études slaves, Revue des Études slaves, tome 81, fascicule 2-3, novembre 2010, 240 pages (en collaboration avec Jack Feuillet).

2. Littératures d'Europe médiane : après le choc de 1989, Paris, IES, 2011, 168 pages (en collaboration avec Maria Delaperrière)

3. Извънлитературното/L'extralittéraire, Sofia, Paradigma/Institut de littérature de l'Académie des Sciences de Bulgarie (Boyan Penev), 2012, 377 pages (en collaboration avec Ivan Mladenov et Andrey Tashev).

4. Sous presse : Traduire la pluralité du texte, Paris, L'improviste, 2005 (en collaboration avec Patrick Maurus et Mourad Yelles)

II Articles et chapitres d'ouvrages

 

Littérature bulgare

« Crises historiques et mythes identitaires : quelques illustrations dans la littérature bulgare du XXe siècle », La France, l’Europe et les Balkans, Crises historiques et témoignages littéraires, Éditions de l’Institut d’Études balkaniques et Artois presses Université, 2002, p. 242-252.

Version bulgare : « Исторически кризи и митове на националната идентичност: няколко илюстрации от българската литература на ХХ в. », version traduite en bulgare par Roumiana Stantcheva publiée dans Балкански идентичности, Sofia, 2002, t.2, p. 129-144.

« Salonique dans la prose bulgare de l’entre-deux-guerres, chimères identitaires et vicissitudes de l'idéologie », in « Visages de Salonique au XXe siècle (sous la direction de Stéphane Sawas), Mesogeios 34, Hêrodotos, 2008, p. 161-171.

Version bulgare : « Солун в българската проза от междувоенния период: химери на националното съзнание и идеологични превратности“, in Пространства на словото, сборник в чест на Светлезар Игов, София, БАН, издателски център Боян Пенев, 2013.

« Защо сме такива? » Напрежението Балканско/европейксо в съвременната българска литература » [« Pourquoi sommes-nous ainsi ? »La tension orientalité (balkanité)/européanité dans la littérature bulgare du XXe siècle] in Литературознанието като възможност за избор, сборник в чест на Рая Кунчева, Пловдив, Контекст, 2012, 553-560.

Chapitre « Bulgarie » de l'ouvrage Europe – Histoire, Nations, Identités (dir. Francine Rouby), Paris, Ellipses, 2013, p. 507-529.

« Revisiter l'histoire et le canon littéraires bulgares : quelle histoire littéraire de la Bulgarie ? », in Mosaïque slave, Communications de la délégation française au Congrès international des slavistes, Minsk 20-27 août 2013, Revue des Études slaves, Paris, IES, 2013, p. 253-264.

Version légèrement différente en bulgare :

« Преосмисляне на българската литературна история и канон - как да мислим нова история на българската литература? » [Repenser l'histoire et la canon littéraires bulgares : comment élaborer une nouvelle histoire de la littérature bulgare?] à paraître dans les actes du IIIe Congrès international d'études bulgares, Sofia, 23-26 mai 2013.

37. « Éloge de la rupture : la littérature bulgare du XXIe siècle et ses nouvelles esthétiques », Sans faucille ni marteau, Ruptures et retours dans les littératures européennes post-communistes (Clara Royer et Petra James dir.), Peter Lang, 2014, p. 273-287.

38. « Даваш ли, даваш, балканджи Йово » : des usages politiques de la mythologie littéraire du Réveil national dans la Bulgarie communiste, Paris, INALCO, Слово, 2014, p. 161-177.

Histoire et pensée de la traduction littéraire

« Ekaterina Karavelova, une traductrice discrète » in Portraits de traductrices, sous la direction de Jean Delisle, Presses universitaires d'Ottawa, Artois Presses université, 2002, p. 205-238.

« Littératures étrangères / littérature nationale : la Renaissance bulgare et les débats autour de la traduction littéraire », actes du Congrès des Slavistes, édités par la Revue des Études slaves, Paris, 2002-2003, t. 74, fascicule 2-3, p. 363-370.

Version bulgare :

 “Чуждестранни литератури/национална литература: Българското Възраждане и споровете около художествения превод” (traduit en bulgare par Stoyan Atanassov), сп. Следва N°5, avril 2003, Sofia, Nouvelle Université de Bulgarie, p. 49-55.

« L'épreuve de l'étranger dans le renouveau culturel bulgare, fin XIXe/début XXe (l'exemple de Penčo Slavejkov) », Colloque sur le renouveau spirituel au début du siècle. CIEF, Budapest, 16 et 17 octobre 2000, paru in « Le renouveau spirituel dans la première partie du XXe siècle »,  Revue d’Études françaises, n° 9 – 2004, Budapest, p. 71 – 84 ; gravé dans le CD-rom sur l'histoire mondiale de la traduction dirigé par Jean Delisle, université d'Ottawa.

« Traducteur… serviteur ? », TransLittérature, n° 29, été 2005, p. 25-32.

« "(N. d T.) or not (N. d T.)" » ? Ou sur la question de l’interculturel en traduction et de " la tâche du traducteur " » in « Aspects sociologiques et anthropologiques de la traduction », Les Nouveaux cahiers franco-polonais, n° 7/2008, Paris-Varsovie, 2008, p. 73-84.

« Représentations de soi et de l'autre révélées par la traduction en Bulgarie et en France (IXe -XIXe siècles) », Hermès, Paris, CNRS, N° 56, 2010, p. 165-171.

Version bulgare : « Преводът като огледало на отношението спрямо националната идентичност и другостта в България и във Франция », in Първа радост е за мене, Емоционалнато съдържание на българската идентичност, София, Кралица Маб, 2012, стр. 433-446.

« За литературата (българска), пределите на езика и на превода (трилог)“ (Sur la litérature (bulgare), les limites de la langue et de la traduction (trilogue), сп. Следва, Нов Български Университет, бр.23, 2010.

Version française légèrement remaniée :

« Sur la littérature (bulgare), les marges de la langue et de la traduction », Hieronymus, 4/2011, p. 44-51.

« Pourquoi et comment une histoire comparée de la traduction en Bulgarie et en France ? » in Chalvin Antoine, Lange Anne, Monticelli Daniele (dir.) Between Cultures and Texts : Itineraries in Translation History (Entre les cultures et les textes : itinéraires en histoire de la traduction), Frankfurt am Main : Peter Lang, 2011, p. 109-119.

« Извънлитературните следи на преводача в литературния текст » [Les traces extralittéraires du traducteur dans le texte littéraire], in : Ivan Mladenov, Marie Vrinat-Nikolov et Andrey Tashev eds., Извънлитературното/L'extralittéraire, Sofia, Paradigma/Institut de littérature de l'Académie des Sciences de Bulgarie (Boyan Penev), 2012, p.

« Résonances bulgares », in Constantin Cavafy, revue Europe, Paris, N° 2010-2011, juin-juillet 2013, p. 216-229.

«Traduire le texte-monde » (en collaboration avec Patrick Maurus), Plume, Université de Téhéran, Téhéran, 2013, p. 23-39.

« Mais que traduit-on quand on traduit ? » (en collaboration avec Patrick Maurus), Paroles rencontres - Ouvrir les archives « Henri Meschonnic », sous la dir. de Serge Martin, Mont de Laval, L'Atelier du Grand Tétras, 2013, p. 66-76.

« Traduire la langue du corps et le corps de la langue d'un texte « toujours pluriel et paradoxal ».

Version bulgare (traduction Renie Yotova et Marie-Vrinat-Nikolov) : « Превеждането на едика на тялото и тялото на езика на « неизменно множествения и парадоксален текст », Софияа, Нов Български Университет, сп. Следва, 30/2014, с. 54-64.

« Rôle de la traduction sur la consécration d'œuvres et de genres littéraires : l'exemple de Estestven roman (Un roman naturel) de Georgi Gospodinov », in Języki orientalne w przekładzie, Oriental languages in translation, ed. by M. Piela, A. Zaborski VOL. I,  Kraków 2014, 311-318.

« Meschonnic, le retour en avant » (en collaboration avec Patrick Maurus), in Henri Meschonnic théoricien de la traduction, Paris, Hermann, 2014, 239-251.

« Traduire le colinguisme à l’œuvre dans la littérature » (en collaboration avec Patrick Maurus), in Écrire en langues. Multilinguisme et littérature, dir. François Rastier et Olga Anokhina, Paris, éditions des archives contemporaines, 2015, p. 71-79.

TRADUCTIONS

 

Romans et recueils (récits, poèmes, pièces)

Elena Alexieva, Le Prix Nobel, Actes-sud, 2015.

Théodora Dimova, Mères, roman, Les Syrtes, avril 2006.

Théodora Dimova, Adriana, roman, Les Syrtes, 2008.

Emilia Dvorianova, PASSION ou la mort d’Alissa, roman, Fédérop, 2006.

Emilia Dvorianova, Les Jardins interdits, roman, Paris, éditions Aden, 2010.

Ghéorghi Gospodinov, Un roman naturel, roman, Phébus, 2002.

Guéorgui Gospodinov, L'Alphabet des femmes, récits, Arléa, 2003.

Guéorgui Gospodinov, « D.J. », pièce, Paris, Leo Scheer, La Revue littéraire, N° 37, été 2010.

Guéorgui Gospodinov, Physique de la mélancolie, Intervalles, collection Sémaphores (INALCO/Intervalles), 2015.

Zdrava Kamenova et Gergana Dimitrova, Protohérissé (Unabomber), pièce, Paris, L'Espace d'un instant, 2015.

Kiril Kadiiski, La ville noctambule, choix de poèmes (en collaboration avec Alain Bosquet), Pleven, ed. EA, 1996 ; Librairie bleue, 1998.

Kiril Kadiiski, Les cinq saisons et autres poèmes (en  collaboration avec Jean Orizet), Le Cherche-Midi, 2001. (Prix Max Jacob étranger)

Zahary Karabachliev, 18%Gris, roman, Paris, éditions Intervalles,  2011.

Vera Moutaftchieva, Moi, Anne Comnène, roman, éditions Anubis, Sofia, 2007.

Victor Paskov, Ballade pour Georg Henig, roman, Éditions de l'Aube, 1989 (prix Écureuil pour la traduction de ce roman, salon du livre de Bordeaux en 1990), réédité chez Rivages poche, 1991, réédité dans Vingtième siècle, mon amour, Éditions de l’Aube, 2000, réédité chez L'Aube poche, 2007, 2014.

 Victor Paskov, Allemagne, Conte cruel, roman, Éditions de l'Aube, 1992.

 Victor Paskov, Big Business, nouvelle, édition bilingue, Arcanes 17, 1993.

 Ivaïlo Petrov, Avant ma naissance ... et après, roman, L'Age d'Homme, 1994.

 Alek Popov, Mission Londres, roman, Alvik, avril 2006.

 Yordan Raditchkov, L'herbe folle,  (en collaboration avec Roumiana Tatarova-Demange et Bernard Lory), nouvelles, coédition Est-Ouest et Unesco, 1994.

 Yordan Raditchkov, Récits de Tcherkaski,  recueil de récits, L'Esprit des Péninsules, 1994 ; deuxième édition revue et augmentée de récits traduits par Krassimir Kavaldjiev, L'Esprit des Péninsules, 1998.

 Yordan Raditchkov, Nous, les Moineaux, (en collaboration avec Veronika Nentchéva), récits, L'Esprit des Péninsules, 1997 (Prix de l’Union des Traducteurs de Bulgarie).

 Yordan Raditchkov, La Barbe de bouc (en collaboration avec Bernard Lory et Krassimir Kavaldjiev), récits, L’Esprit des Péninsules, 2001.

 Yordan Raditchkov, Souvenirs de chevaux, nouvelle, Fata Morgana, 2002.

 Yordan Raditchkov, « Janvier » (pièce traduite par Tsena Mileva et Roumiana Stantcheva), « Lazaritsa » (pièce traduite par Roumiana Demange et Marie Vrinat), Editions théâtrales / Maison Antoine Vitez, 2002.

 Yordan Raditchkov, Le Chapeau melon, édition bilingue, L'Asiathèque, 2007.

 Sevda Sevan, Quelque part dans les Balkans (tome I, Rodosto, Rodosto), roman, L’Esprit des Péninsules, 2001.

 Sevda Sevan, Quelque part dans les Balkans (tome II), roman, L’Esprit des Péninsules, 2002.

 Tzvétan Stoyanov, Le Génie et son maître, essai, Paris, L'Esprit des Péninsules, 2000.

 Ivan Vazov, Sous le Joug, roman, Fayard, 2007.

[recensions concernant la traduction : Renie Yotova, « Le premier roman bulgare » (Ivan Vazov, Sous le joug, Fayard, 2007, traduit du bulgare par Marie Vrinat-Nikolov, préface Bernard Lory), Altermed (La Méditerranée autrement), N°2, revue annuelle, Éditions Non Lieu, 2008, pp.158-159. ISBN : 978-2-35270-048-7 ; Vessela Guenova, « Sous le Joug : une nouvelle traduction en français, Fréquences francophones n° 10/2007, Sofia]

 Yordan Yovkov, Légendes du Balkan, récits,  L'Esprit des Péninsules, 1999.

 [recension concernant la traduction : Vessela Guenova, « Réception française de Yordan Yovkov : Les Légendes du Balkan dans deux traductions françaises, Études balkaniques, 1999, n° 3-4, Sofia]

Témoignages :

 

 Au nom du Peuple, recueil de textes présentés par Tzvétan Todorov et traduits par Marie Vrinat, Éditions de l'Aube, 1992.

 La fragilité du bien (le sauvetage des juifs de Bulgarie), textes réunis et commentés par Tzvetan Todorov, traduits par Marie Vrinat et Irena Krasteva), Paris, Albin-Michel, 1999.

Vesko Branev, L'Homme surveillé, mémoires, traduit en collaboration avec l'auteur,  préface par Tzvetan Todorov, Paris, Albin-Michel, 2009.

Anthologies :

 

 Anthologie des Belles étrangères (en collaboration) Paris, L’Esprit des Péninsules, 2001.

 Ciel nocturne (en collaboration), douze poètes et nouvellistes bulgares et français (bilingue), Paris, éditions l’Inventaire et association Balkans-Transit, 2006.

 Narrateurs contemporains bulgares (en collaboration), Sofia, Voenno izdateltsvo, 2006.

Concerto pour phrase : 17 récits bulgares contemporains traduits sous la direction de Marie Vrinat, HB éditions, 2008 (en collaboration).

À paraître :
 

Emilia Dvorianova, Concert pour phrase, ENS Ulm, 2015.

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS
Collège de France

flux rss  Actualités

ANR PROPHET: Between God and Man: Representations of the Prophet in Literature, Arts, and Media

Colloque - Jeudi 09 novembre 2017 - 09:00Le deuxième workshop du projet ANR PROPHET se tiendra les 9 et 10 novembre 2017 à Ruhr University Bochum.This second workshop of the ANR/DFG Project "The Presence of the Prophet: Muhammad in the Mirror of His Community in Early Modern and Modern Islam", w (...)(...)

Lire la suite

Colloque de restitution du programme ANR-DFG NEORELIGITUR

Colloque - Lundi 30 octobre 2017 - 09:00Le colloque a pour vocation de présenter les travaux effectués dans le cadre du programme ANR-DFG Neoreligitur, en les confrontant à des paradigmes majeurs de l'étude des nouvelles religiosités : (dé-)sécularisation, individualisation, circulation et gloca (...)(...)

Lire la suite

Journée d’études turques 2017

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 mars 2017 - 09:00Intervenants :Alain Dieckhoff, directeur du CERI, Sciences Po-CERINathalie Clayer, directrice du CETOBaCElise Massicard, Sciences Po-CERI, CNRSBayram Balci, Sciences Po-CERI, CNRSAdrien Fauve, Sciences Po-CERIGabrielle Angey, CETOBaC, Paris Dauph (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CETOBaC / EHESS :
54 boulevard Raspail
75006 Paris


Secrétariat :
etudes-turques@ehess.fr

Téléphone : 00 33 1 49 54 23 01