Membres du Centre | Membres associés

Anne DUCLOUX

Portrait DUCLOUX Anne
Maître de conférences

Coordonnées professionnelles

25, rue Chéret
94000 Créteil

anneducloux[at]aol.com

01.48.99.73.85 - 06.79.38.86.30

Anne Ducloux, née en 1951 est anthropologue, maître de conférences des Universités. Après des études de droit (docteur en 1981) et en histoire (docteur en histoire des idées et des religions en 1992), Elle a enseigné l’histoire des religions dans l’Antiquité à l’Université Paris-XII avant de  se tourner, en 1999 vers l’anthropologie religieuse et sociale dans les pays musulmans en situation postcoloniale.
Après quatre mois de terrain en Kabylie, elle a passé six ans en Ouzbékistan, en immersion complète, où elle a observé les rituels familiaux, les rituels de guérison et a participé à la vie sociale de sa famille d’accueil, tout en enseignant à l’Université de Samarcande. Depuis 2010, elle retourne sur le terrain deux ou trois fois par an, au gré des visas délivrés par les autorités ouzbèques. Soit douze années de recherche en et sur l'Ouzbékistan.
En Ouzbékistan, où le cloisonnement hommes-femmes est étanche et où les relations entre hommes sont difficiles à appréhender par une femme, même occidentale, Anne Ducloux a choisi de limiter ses recherches au monde des femmes, y compris dans son approche de l’organisation sociale en réseaux, si prégnante en Asie Centrale. Elle a organisé une table ronde intitulée « Anthropologie des réseaux en Asie centrale » en mars 2009, à la Maison des Sciences de l’Homme, à Paris, dont les  Actes ont été édités en 2012, aux éditions du CNRS.
A l'EHESS, elle a co-dirigé le séminaire L’Asie centrale dans tous ses Etats jusqu'en 2011 et co-anime actuellement, à l'IISMM,  le séminaire Histoire et Anthropologie des islams du Nord ('Russie d'Europe et Sibérie, Caucase, Asie Centrale, Chine).

Terrains
 

  • Algérie (Kabylie)
  • Ouzbékistan et Tadjikistan
     

Thèmes et projets de recherche
 

  • Anthropologie des réseaux personnels féminins en Ouzbékistan
  • Anthropologie des rituels féminins
  • Les combattants musulmans, femmes et hommes ouzbeks, dans l'Armée rouge, pendant la guerre en Afghanistan

Bibliographie
 

«L’Eglise, l’asile et l’aide aux condamnés d’après la constitution du 27 juillet 398», Revue historique du droit français et étranger 69/2 (1991) : 141-176

«Le sermon 357 de saint Augustin», Revue de l’antiquité tardive, 1 (1993) : 207-219

« Monachisme et ordre public dans l’Orient romain, au iv° siècle », colloque de Compiègne, juin 1993

Ad ecclesiam confugere : La naissance du droit d’asile dans les églises, Paris , de Boccard, 1994«La violation d’asile par “ dol ” en Gaule, au vi° siècle», Revue de l’antiquité tardive 5 (1995) : 192-218

« L’intercession épiscopale, au v° siècle », colloque de l’Université de Paris xii, novembre 1996

« Le saint, le djinn et la possédée en Kabylie », séminaire de R. Hamayon, Paris, Annuaire de l’EPHE 2003-2004 (communication 25 janvier 2004)

« Les nouvelles représentations des invisibles en Kabylie », Université Paris xii, mars 2004

  « Anthropologie des représentations en Ouzbékistan », dans  Foreign Philology -Xorijiy Filologiy), 1 (18), 2006, IFL de Samarkand, p.41-44.

« Dialogue avec les esprits en France d’Outre-Mer et en Ouzbékistan : chamanisme et possession », dans Mir durovnoï kurlturi tchelobechecva : iasik, literatura, iskucctbo, Samarkand, 2006, p.118-126.

« Représentations et intentionnalités en Ouzbékistan », séminaire de l’EPHE, 19 janvier 2006

« Célibat, chasteté et procréation à Samarcande », séminaire de l’EPHE, 15 juin 2006

« Rituels funéraires à Samarcande », séminaires de Roberte Hamayon et Michael Houseman, EPHE, 26 janvier 2006 et mai 2007

« Preneurs de femmes/donneurs de dot. Structures de la parenté dans les rituels funéraires et les rituels d’alliance, à Samarcande », séminaire de l’EPHE, 17 janvier 2007

« La mort  et le traitement du mort », séminaire EPHE (Paris), 31 mai 2007

« Tyrannie domestique et clientélisme au féminin : enjeux de pouvoir entre (maîtresses) femmes, à Samarcande », 3ème congrès du réseau-Asie/Imasie (Atelier « Femmes et pouvoirs en Asie »), DVD CNRS/FMSH, novembre 2008. Publié dans Chimères, 71, Paris, 2009, p. 71-84.

« ‘L’avoir en travers …’. La belle-mère, l’enfant et la guli gir : rituel sans paroles à Samarcande », in Etudes mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines, 40, 2009, pp. 1-24.

« Jocaste au pays de Shéhérazade.Mariages arrangés, mariages non consommés, à Samarcande(Ouzbékistan) », séminaire de psychiatrie, 19 janvier 2010, Hôpital de Ville-Evrard, Paris, publié dans Chimères, 74, Paris, 2010, p. 53-66.

« Cendrillon au pays de Tamerlan.Bibiseshanba ou comment la figure bénéfique de la grand-mère triomphe de la marâtre, à Samarcande », dans  colloque de mythologie comparée : Femmes médiatrices et ambivalentes, mythes et imaginaire,  3-4 juin 2010, Paris. Publié dans A. Caiozzo et N. Ernoult (sous la dir. de), Femmes médiatrices et ambivalentes. Mythes et imaginaires, éd. Armand Colin (coll. Recherche), Paris, 2012, p. 73-83.

«Introduction à l'anthropologie des réseaux » (p. 13-30) et « Funérailles côté femmes. Du réseau au cercle et du cercle au réseau » (p. 139-158), dans A. Ducloux et S. Gorshenina (sous la dir. de), Anthropologie des réseaux en Asie centrale, Paris, CNRS-Editions, 2012.

« La paille, la poutre et l'oeil, à Samarcande. Approche phénoménologique du mauvais œil. », communication dans mon séminaire le 19 juin 2012, qui sera insérée dans un ouvrage à paraître, Cendrillon à Samarcande. Dans l'intimité des femmes d'une cité d'Asie centrale.

« Quand "recevoir" c'est prendre et "rendre" déprendre. Emancipation des belles-fille par le "nouage du turban", à Boukhara », dans Que donnent les femmes ?, Revue du Mauss n° 39, Paris, 2012, p. 101-118.

« Quand le corps des femmes exprime la douleur du corps social, à Samarcande. Pour une anthropologie des émotions, dans une cité d'Asie centrale », dans K. Buffetrille, J.L. Lambert, N. Luca et A. de Salles (sous la dir. de), D'une anthropologie du chamanisme vers une anthropologie du croire. Hommage à l'oeuvre de Roberte Hamayon, Paris, éd. des Etudes Mongoles, Sibériennes, Centrasiatiques et Tibétaines (EPHE), 2013, p. 651-671.

« Marcya pour une infante défunte, à Samarcande. Chants funèbres pour une jeune suicidée. » dans A. Caizzo (sous la dir. de), Mythes, rites et émotions : les funérailles le long de la Route de la Soie, éd. H. Champion (coll. Bibliothèque des religions, anthropologie et histoire), Paris, à paraître.

« Néo-chamanisme à Samarcande »,dans S. Lascu (sous la dir. de), Eurasian History. Contributions to the Culture and Civilisation, éd. J. M. Landau, Ovidius Universitry Press, Contantza (Roumanie), déc. 2013.

« Géopolitique, business et silsila en Ouzbékistan postsoviétique. Ou comment réinventer un pèlerinage sur le tombeau d'en saint oublié. » Communication à Tokyo, lors de la Table ronde sur « la Route de la Soie » du 16 décembre 2012 et qui sera insérée dans un ouvrage à paraître, Cendrillon à Samarcande. Dans l'intimité des femmes d'une cité d'Asie centrale.

« Petits dîners entre dames, à Samarcande. Ragots et commérages postsoviétiques ». Communication qui aura lieu le 7 avril 2014, dans le séminaire Histoire et Anthropologie des islams du Nord ('Russie d'Europe et Sibérie, Caucase, Asie Centrale, Chine).

« Komsomol, femme et musulmane engagée volontaire dans l'Armée rouge, pendant la guerre soviético-afghane. Ou comment être officier au féminin, dans une unité internationaliste, à Hérat, en 1985-1986 » Communication dans le colloque Loin du jihad. Les combattants de culture musulmane dans les armées européennes au XX° siècle, qui aura lieu les 22 et 23 mai 2014, à Paris.

Comptes-rendus :
 

de L. Bazin, B. Hours et M. Selim, L’Ouzbékistan à l’ère de l’identité nationale. Travail, science, ONG, 2009, Paris, éd. L’Harmattan, 368 p, 3 carte et tableaux, bibliographie, dansEurasian Reader, 2, 2010.

de Tchulpân (Abd’ al-Hamid Sulaymân), Nuit,traduction de l’ouzbek et post-face par S.A Dudoignon , Paris, 2009, éd. Bleu autour, 405 p., glossaire, dans Eurasian Reader, 2, 2010.

 de C. Ferret,  Une civilisation du cheval. Les usages de l'équidé de la steppe à la Taïga, Paris, Belin, 2009, 350 p., carte, illustrations, glossaire, index, préface de J.-P. Digard, Postface de J.-L. Gouraud in Etudes mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines, 42, 2011

EHESS
CNRS
Collège de France

flux rss  Actualités

Journée d’études turques 2017

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 mars 2017 - 09:00Intervenants :Alain Dieckhoff, directeur du CERI, Sciences Po-CERINathalie Clayer, directrice du CETOBaCElise Massicard, Sciences Po-CERI, CNRSBayram Balci, Sciences Po-CERI, CNRSAdrien Fauve, Sciences Po-CERIGabrielle Angey, CETOBaC, Paris Dauph (...)(...)

Lire la suite

Deux projets franco-allemands lauréats de l’ANR DFG

Échos de la recherche - L’Agence nationale de la recherche et la Deutsche Forschungsgemeinschaft ont publié la liste des projets lauréats pour l’édition 2016 de l’appel à projets franco-allemand en sciences humaines et sociales. Parmi les 13 projets financés, 2 projets sont coordonnés par l’EHES (...)(...)

Lire la suite

Journée doctorale CETOBaC - CRAG sur les dynamiques contemporaines dans l’espace turc, balkanique et centre-asiatique

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 janvier 2017 - 09:00Pour la deuxième journée doctorale s’intéressant aux recherches sur les espaces turc, balkanique et centrasiatique, le programme s’articule autour de quatre axes qui visent à interroger les facettes multiples des transformations contemporaines (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CETOBaC / EHESS :
190-198, Avenue de France
75244 Paris Cedex 13

Attention changement d'adresse au 1er avril 2017 :

54 boulevard Raspail
75006 Paris

Secrétariat :
etudes-turques
@ehess.fr

Téléphone : 00 33 1 49 54 23 01