Agenda | Événements

In Memoriam Jacques THOBIE (1929-2020)

In Memoriam Jacques THOBIE (1929-2020)

In Memoriam

Jacques THOBIE

(1929-2020)

 

Frédéric HITZEL

Paris, le 10 avril 2020

 

C’est avec beaucoup d’émotion que nous venons d’apprendre la disparition de Jacques Thobie. Pour beaucoup d’entre nous, il restera ce brillant professeur, spécialiste des relations internationales, notamment dans le domaine de l’Empire ottoman, qui fut directeur de l’Institut français d’études anatoliennes d’Istanbul.

Né à Nantes, le 22 avril 1929, Jacques Thobie effectua dans sa ville natale ses études primaires et secondaires. Après hypokhâgne et khâgne à Rennes et à Henri-IV, ce brillant étudiant fut reçu à l’École normale supérieure de Saint-Cloud en 1952. Il soutint l’année suivante un Diplôme d’études supérieures de philosophie avec le professeur Henri Gouhier mais, après mûres réflexions, Jacques Thobie abandonna la philosophie pour l’histoire, sa véritable vocation. Après son service militaire en 1953-1954, il passa l’agrégation d’histoire en 1958, enseigna au lycée Victor-Bach à Saint-Quentin, puis au lycée Voltaire à Paris, période au cours de laquelle il décida d’entamer la préparation d’une thèse d’État sous la direction du doyen Pierre Renouvin. Attaché de recherche au CNRS en 1962, il fut assistant d’histoire à La Sorbonne en 1965. En janvier 1969, il soutint, sous la direction du professeur Jean-Baptiste Duroselle, une thèse de troisième cycle portant sur les Phares ottomans et emprunts turcs.

Maître-assistant d’histoire contemporaine à La Sorbonne, puis à Paris I Panthéon-Sorbonne, Jacques Thobie soutint en mai 1973 sa thèse d’État intitulée Les intérêts économiques, financiers et politiques français dans la partie asiatique de l’Empire ottoman, 1895-1914. Élu en 1974 maître de conférences d’histoire contemporaine à l’université Rennes II Haute Bretagne, il y enseigna pendant quinze ans. En 1989, il est élu professeur d’histoire des relations économiques internationales contemporaines à l’université Paris VIII Saint-Denis. Après cette longue carrière d’enseignement, il occupa le poste de directeur de l’Institut Français d’Études Anatoliennes d’Istanbul (IFEA) de 1991 à 1994. Il prit sa retraite en 1995 et devint professeur émérite à Paris VIII.

Tout en se consacrant à l’enseignement et à la recherche, Jacques Thobie assuma maintes responsabilités administratives et scientifiques. Il siégea au Comité consultatif des universités (CCU) de 1969 à 1974. Il fut membre du Conseil de l’UER d’histoire de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, directeur de l’UER d’histoire de l’université Rennes II Haute Bretagne, membre du Conseil de l’université, puis membre du Conseil scientifique. Vice-président de cette même université et responsable de la coopération et des relations internationales entre 1982 et 1986, il présida la Commission de spécialité et d’établissement en histoire de 1985 à 1990. De 1987 à 1994, il fut membre du Conseil scientifique au ministère des Affaires étrangères et siégea, pour les sciences humaines, au Conseil scientifique de l’université européenne de Florence et au bureau du Conseil d’administration de l’université Paris VIII. Enfin, de 1995 à 1995, il fut membre du Conseil scientifique de l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO, Paris).

Sur le plan scientifique, Jacques Thobie réalisa une œuvre monumentale et forma un grand nombre d’étudiants et chercheurs. Il fut à la fois initiateur et animateur, travaillant en partenariat avec de nombreux laboratoires de diverses disciplines. À l’université de Rennes II, il créa et dirigea de 1978 à 1990, le Centre interdisciplinaire de recherches de relations internationales au Moyen-Orient contemporain (CIRIMO), qui publia cinq numéros de la revue créée à cet effet, Les Annales du Levant (Presses universitaires de Rennes II). De 1983 à 1991, il présida la Commission scientifique « Moyen-Orient » de l’Institut d’histoire des conflits contemporains (IHCC), dirigé par le professeur Guy Pédroncini. De 1986 à 1996, il dirigea, avec Salgur Kançal, le Groupement de recherches du CNRS portant sur « Industrialisation et nouveaux rapports de force au Moyen-Orient depuis un siècle ».

Sur le plan éditorial, Jacques Thobie fit partie, en 1974, de l’équipe fondatrice (sous la direction de Jean-Baptiste Duroselle et de Jacques Freymond) de la revue Relations internationales, dont il était membre du Comité de rédaction. Il faisait également partie du Conseil scientifique de la revue Guerres mondiales et conflits contemporains. Lors de sa direction de l’IFEA, il veilla à la publication de la revue Anatolia-Moderna, Yeni Anadolu.

L’œuvre de Jacques Thobie est vaste et variée. Il a abordé l’histoire des sources financières du Moyen-Orient, aussi bien en consultant les archives publiques que les archives des grandes banques (Crédit Lyonnais, Banque de Paris et des Pays-Bas, Société Générale). Soulignons que c’est en grande partie grâce à son énergie que les archives de l’ancien siège de la Banque impériale ottomane d’Istanbul sont devenues le centre de recherche incontournable que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de SALT. Outre l’économie, la finance, la diplomatie, il s’est également penché sur les aspects culturels, notamment l’action éducative de la France au Moyen-Orient, le développement des établissements francophones laïques et des écoles religieuses, la politique archéologique française.

Spécialiste des relations internationales et de l’histoire économique et financière du Moyen-Orient, Jacques Thobie restera pour de nombreux chercheurs et étudiants ce professeur humble, modeste, à la voix douce et chaleureuse qui, dès la première rencontre, savait mettre en confiance son interlocuteur. Bienveillant, il ne refusait jamais de donner un avis ou un conseil à ceux qui le lui demandaient et était toujours soucieux de l’avis des autres. Sa disparition en pleine crise du Coronavirus plonge dans une grande tristesse sa famille, ses amis et collègues qui auraient souhaité l’accompagner dans sa dernière demeure.

Parmi les nombreux ouvrages et articles écrits par Jacques Thobie, on retiendra :

  • Phares ottomans et emprunts turcs. Un type de règlement financier international dans le cadre des traités, 1904-1961, Paris, éd. Richelieu, 1972.
  • Intérêts et impérialisme français dans l’Empire ottoman, 1895-1914, Paris, Publications de La Sorbonne, 1977.
  • La France impériale, 1880-1914, t. 1 deL’impérialisme à la française, Paris, éd. Mégrelis, coll. « Chemins d’aujourd’hui », 1982.
  • Ali et les 40 voleurs : impérialismes et Moyen-Orient depuis 1914, Paris, éd. Messidor, coll. « La Passion de l’histoire », 1985.
  • La France de l’Est méditerranéen depuis 1850 : économie, finance, diplomatie, Istanbul, éd. Isis, 1993.
  • L’Administration générale des Phares de l’Empire ottoman et la société Collas et Michel, 1860-1960, Paris, L’Harmattan, 2004.
  • La Correspondance J. Marx-A. Gabriel, 1930-1932, aux origines de l’Institut français d’archéologie d’Istanbul, Istanbul, éd. Isis, 2006.
  • Les Intérêts culturels français dans l’Empire ottoman finissant. L’enseignement laïque et en partenariat (Louvain, Peeters, collection Turcica vol. XVI, 2008).
EHESS
CNRS
Collège de France

flux rss  Actualités

Autour de l’archive : productions, parcours et pratiques sociales. Balkans, Moyen-Orient, Asie centrale

Journée(s) d'étude - Mardi 29 novembre 2022 - 09:00Comme chaque année, des doctorant.es et masterant.es du CETOBaC organisent une journée d’étude pluridisciplinaire sur des aires géographiques allant des Balkans jusqu’à l’Asie Centrale en passant par les anciens territoires de l’Empire ottoman. (...)(...)

Lire la suite

Le soulèvement en Iran : état des lieux

Table ronde - Vendredi 18 novembre 2022 - 14:00Table ronde du CETOBaCLe soulèvement en Iran : état des lieux18 novembre de 14h à 16hBâtiment de l'EHESS - Salle 50 2 cours des Humanités, 93300 Aubervilliers Depuis le 16 septembre 2022, les rues des villes iraniennes sont une nouvelle fois le théâ (...)(...)

Lire la suite

Mobilisation en Iran : éclairages de sciences sociales

Conférence - Vendredi 14 octobre 2022 - 12:00L’EHESS rassemble plusieurs spécialistes de l’Iran pour analyser sous le prisme des sciences sociales la mobilisation iranienne qui se joue actuellement, lors d'une visioconférence animée par Emmanuel Laurentin (France Culture), le vendredi 14 octobre (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Campus Condorcet / EHESS
CETOBaC (UMR8032)
2, cours des Humanités
93322 Aubervilliers Cedex
France
✆ : 01 88 12 04 11
umr8032@ehess.fr

Secrétariat/Communication/Web
Alexandra CARVALHO

Chargée de communication
Chloé LOISEAU

Gestion financière
Delphine LESIEUR

Facebook
CETOBaC

Twitter
@CETOBaC_lab