Thèses soutenues | 2019

Esra ELMAS BALANCAR

Portrait ELMAS BALANCAR Esra
Docteure
Discipline : Études politiques

Coordonnées professionnelles

esra.elmas[at]bilgi.edu.tr

Thèse de doctorat en études politiques soutenue le 24 janvier 2019 à l'Université de Gand (Ghent en Belgique), sous la co-direction de Hamit BOZARSLAN et de Sami Zemni:

Sacralization of Politics in Turkey: Kurdish Case

Résumé
 

Abdullah Öcalan est devenu au cours des quarante dernières années l’une des personnalités politiques les plus «popularisées» dans la sphère politique turque. Alors qu'il a principalement étudié dans le cadre d'œuvres centrées sur le PKK, en tant que dirigeant du premier mouvement kurde moderne massifié, Öcalan n'a pas été lui-même le seul sujet d'une étude universitaire. Plus important encore, seules quelques études nationales et internationales ont analysé la manière dont Öcalan est perçu, intériorisé et hégémonisé par ses disciples sur la base d'une étude de terrain. En dépit de cette absence d'analyse, reconnu comme le dirigeant «incontestable» du mouvement kurde hégémonique actuel en Turquie, Öcalan dispose d'un pouvoir politique central et représente un axe fort au sein de la population kurde aujourd'hui, non seulement en Turquie mais également au Moyen-Orient. Est. Par exemple, outre le Kurdistan irakien, la «révolution Rojava» qui a eu lieu en Syrie représente un exemple vivant de l’impact d’Öcalan au-delà des frontières de la Turquie et du dévouement qui existe envers lui au sein de la communauté kurde de la région. Sur une période de quarante ans, le pouvoir et l’impact d’Öcalan sont passés du statut de «camarade» à celui de «dirigeant». Il est significatif que la politique kurde hégémonique et ses partisans tiennent Öcalan au-dessus des critiques. ils indiquent largement que, si Öcalan et le PKK n'avaient pas existé, personne n'aurait accepté la présence de l'identité kurde en Turquie. Finalement, Öcalan est devenu le culte d'une personnalité qui a dominé tous les débats sur la question kurde en Turquie et progressivement au Moyen-Orient. Aujourd'hui, ses idées et sa philosophie influencent fortement la société kurde, divisée en Iran, en Irak, en Syrie et en Turquie. comme membres de la diaspora kurde qui ont émigré de ces pays vers différentes parties de l'Europe. Outre cela, dans le monde d’aujourd’hui, lorsque la question kurde est soulevée, Öcalan est le chiffre qui vient spontanément à l’esprit. Il est bien entendu que le culte d'Öcalan semble incarner des espoirs et des idéaux diversifiés - parfois contradictoires - des Kurdes en tant que nation. C'est malgré l'absence d'un État-nation. Aux yeux des étrangers, le statut d'Öcalan s'apparente à celui de propriétaire de la question kurde. Malgré ou peut-être en raison de son rôle important dans la reformulation et la vulgarisation des idées nationalistes kurdes en Turquie, durant les années extraordinaires de conflit armé, en particulier dans les années 90 et dans son contexte politico-social très polarisé, la perception des Kurdes de Turquie a pris pour acquis comme largement homogène, et suppose deux catégories strictes dans lesquelles les Kurdes sont définis comme «pour» ou «contre» Öcalan. Ce «script public» ne s'intéresse pas aux raisons et au contenu plus complexes d'un tel soutien ou d'une telle opposition et a par conséquent abouti à la création d'images "bonnes" et "mauvaises", ou "d'amis" ou "ennemies" du Kurde dans que les «bons Kurdes» sont perçus comme ayant un potentiel inné et naturel à se transformer en «mauvais Kurdes». Plus important encore, la voix des Kurdes qui figure dans le visage d'Öcalan n'a pas suscité de curiosité publique ou académique. L'objectif de cette étude est donc de discuter de la sacralisation de la politique dans le cas d'Öcalan à travers la perception des Kurdes. Ce faisant, on utilise une approche comparative en élaborant le discours d'Öcalan via le PKK, qui est l'une des sources principales de la sacralisation de sa propre politique et en se concentrant sur les motivations, les significations, la place et les fonctions du récit sacré. qui s’articule autour d’Öcalan dans la politique et le royaume des Kurdes. Cette approche comparative est nécessaire pour examiner la ligne d’interaction entre le discours d’Öcalan présenté et réalisé par le biais du PKK, ainsi que ses réflexions et ses réinterprétations dans le monde kurde. Pour ces raisons, il est impératif de situer le sujet dans un contexte historique avec ses composantes sociopolitiques, car la perception des Kurdes par le PKK et par Öcalan est construite socialement et politiquement à travers le contexte historique particulier de la Turquie. D'après des recherches empiriques menées auprès de Kurdes diversifiés, l'étude montre que la perception des Kurdes par Öcalan en Turquie peut être lue dans le contexte d'une sacralisation de la politique. Cela fait référence à une trajectoire dans laquelle Öcalan a des images / visages changeants au cours de ses quarante années d’évolution, passant de «camarade» à celui de «président» et, finalement, à celui de «dirigeant»; de l'autre, il a été attribué de différentes manières: "chef kurde moderne", "charisme kurde", "père kurde autoritaire", "révolutionnaire kurde" et "projet d'Etat turc", "l'ennemi des Kurdes". "ou le" tueur du Kurdistan ".

Jury

  • M. Hamit Bozarslan (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Sami Zemni (Directeur de thèse), University of Ghent (Belgique)
  • Mme Marlies Casier, University of Ghent (Belgique)
  • M. Ferhat Kentel, Istanbul Sehir University
  • Mme Marlène Shafer, University of Ghent (Belgique)
  • M. Ferdi de Ville, University of Ghent (Belgique)
  • M. Mesut Yegen, Istanbul Sehir University

Mots clés

Sacralization of politics, Cult of personalities, Kurdish modernization

EHESS
CNRS
Collège de France

flux rss  Actualités

Noémi Lévy-Aksu condamnée à 30 mois de prison par la justice turque

Communiqué -Communiqué de l'EHESSL’École des hautes études en sciences sociales a appris avec indignation, ce vendredi 14 juin 2019, la condamnation par la justice turque à 30 mois de prison de Noémi Lévy-Aksu, docteure de l'EHESS, historienne des pratiques policières et juridiques de l'Empire o (...)(...)

Lire la suite

Les conservatismes turcs 1908-2018

Colloque - Mardi 28 mai 2019 - 09:30Ce colloque a pour ambition d’étudier les phénomènes conservateurs de l’histoire sociale, politique, intellectuelle et littéraire de la Turquie, depuis la fin de la période ottomane jusqu’à aujourd’hui. Il pose la question des généalogies, des filiations et de (...)(...)

Lire la suite

Présence et rôle eschatologique du Prophète Muhammad

Journée(s) d'étude - Jeudi 2 mai 2019 - 09:30Ce workshop est organisé dans le cadre du programme de recherches ANR-DFG PROPHET "La présence du Prophète : Muhammad au miroir de sa communauté dans l'Islam moderne et contemporain".Il est associé au programme du séminaire de l'IISMM "Doctrines, repr (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CETOBaC / EHESS :
54 boulevard Raspail
75006 Paris

Secrétariat :
umr8032@ehess.fr

Téléphone :
00 33 1 49 54 23 01

Facebook :
https://www.facebook.com/cetobac/

Twitter :
https://twitter.com/cetobac