Actualités

Queer Habibi : imaginer et construire un futur commun LGBTIQA+ dans le monde arabe et leurs diasporas

Table ronde - Dimanche 7 avril 2019 - 16:00Table ronde et discussion sur la situation et l’avenir des communautés LGBTIQA+ – encore que cette appellation soit discutable – dans les pays arabes et leurs diasporas, avec la participation des différents chercheurs, chercheuses, artistes et activistes :Abir KrefaLudovic-Mohamed ZahedSem Nagas - QueerasseTarek LakhrissiCollectif Des Racinné.é.s de LyonCollectif KhamsaCollectif QitokoMarien GouyonJules FalquetLes images d'Art Queer Habibi, auteur·e anonyme, et le dernier magazine du Collectif Des Raciné.e.s Lyon, Hbiba Hloua (mars, 2019), s'imposent énormément à notre attention :Queer Habibi sur Twitter : @ArtQuuerHabibiVoir le dernier magazine du Collectif Des Raciné·e·sEst-il possible d’imaginer un futur commun ? Nous voulons faire dialoguer différentes perspectives, parcours et expériences politiques, académiques ou artistiques autour du futur des personnes qui mettent en question l’héteronormativé et la binarité de genre dans les pays arabes, y compris au sein de leurs diasporas. Nous ne prétendons pas avoir une vision homogène de la question queer. En revanche, nous l’interrogeons à partir d’un regard décolonial, situé et ouvert à la critique.Il ne s'agit en aucun cas -de verser dans le registre de la constatation misérabiliste, ni – pire encore – dans le pinkwashing sur un mode néo-orientaliste, mais plutôt de faire droit à la parole pour interroger les manières dont on peut construire des mondes possibles.Initiative organisée par : Collectif MigrantEHESS, Transbloc, collectif féministe Fracas.se, Solidaires Étudiant.e.s EHESS, Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman – IISMM, Centre d’Études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques – CETOBaC, avec le soutien du Master en sociologie, spécialité Genre, politique et sexualité, de l’Association Medusa et de la Ligue des droits de l’Homme – Section EHESS.

Lire la suite

Hommage à Jocelyne Saab (1948-2019), cinéaste et artiste libanaise

Conférence - Lundi 8 avril 2019 - 16:30L’événement vise à célébrer la trajectoire et le travail de Jocelyne Saab, cinéaste et artiste libanaise, ancienne reporter de guerre, disparue le 7 janvier 2019.Au programme :Gaël Teicher (Éditions de l’Œil) : Présentation du livre photographique de Jocelyne Saab, Zones de guerre, Éditions de l’Œil, 2018.Mathilde Rouxel (Paris 3-Sorbonne Nouvelle) : Présentation du livre Jocelyne Saab : La Mémoire indomptée 1970-2015, de la même auteure, Éditions Dar An-Nahar, Beirut, 2015.Initiative organisée par : Collectif MigrantEHESS, Transbloc, collectif féministe Fracas.se, Solidaires Étudiant.e.s EHESS, Institut d'études de l'Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM), Centre d’Études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC), avec le soutien du Master en sociologie, spécialité Genre, politique et sexualité et de la Ligue des droits de l’Homme (Section EHESS).

Lire la suite

Identités, croyances et pouvoirs à l'épreuve des "aires culturelles"

Journée(s) d'étude - Vendredi 15 février 2019 - 08:45La journée doctorale portera sur les espaces étudiés au CETOBaC (Centre d’Études Turques, Ottomanes, Balkaniques et Centrasiatiques) : les régions autrefois intégrées à l’Empire ottoman à savoir la Turquie, les Balkans et une partie du Moyen-Orient mais aussi le Caucase et l’Asie centrale. Elle a pour but de questionner les liens existants entre les éléments au cœur de la formation des identités - faits de langue, faits de culture, faits de religion - et les formes de pouvoir. La journée est conçue comme un lieu d’échange transdisciplinaire. Les disctutant.e.s sont invité.e.s à proposer des pistes de réflexion pour repenser les circulations entre les espaces étudiés, où les identités peuvent encore être perçues comme fixes et inamovibles.

Lire la suite

Économie alternative : religiosité, ruralité, migration

Journée(s) d'étude - Mardi 5 février 2019 - 10:00Cet événement, conçu dans le cadre des journées des doctorants Campus Condorcet 2018-2019 et co-financé par le projet PSL IRIS Études Globales « Marché islamique mondial : Perspective asiatique sur la diversité du capitalisme » vise à aborder la question de l’économie alternative, thème qui traverse différentes aires géographiques et culturelles. Il s’agira d’explorer les nouvelles formes de solidarité émergeant dans le contexte actuel de recomposition politique et économique, à savoir : la globalisation et la montée du système néolibéral.Trois thématiques majeures seront abordées : la religiosité (notamment l’islam) ; les nouvelles solidarités rurales et les migrations.L’objectif de cette journée est de réfléchir à la question de l’économie alternative à l’heure actuelle en croisant différents travaux empiriques, théoriques et méthodologiques de jeunes chercheurs travaillant sur diverses aires géographiques.Par économie alternative, on entend les types d’entraide sociale, les systèmes normatifs de référence, les formes de liens sociaux ou politiques et leurs métamorphoses, notamment dans les groupes restreints d’appartenance et leurs réseaux d’échanges.En 1996, dans un ouvrage qui s’intitule La réinvention du capitalisme dirigé par Jean-François Bayart, plusieurs auteurs ont montré que l’extension de l’économie de marché emprunte volontiers des chemins insolites, et « que les logiques sociales et culturelles trop souvent considérées archaïques et inhibantes sont des vecteurs du marché et du capitalisme, (…) elles peuvent en être le véhicule paradoxal dans la longue durée ». Après presque vingt-cinq ans, quelles directions les économies dites alternatives ont-elles empruntées et quels sont les impacts des nouvelles pensées religieuses ou éthiques globales ? Cette journée a pour objectif de mettre à jour ce concept d’ « économie alternative » tel qu’il est élaboré dans l’ouvrage dirigé par J.-F. Bayart, et en présence de ce dernier, tout en tenant compte les transformations suivies sur les terrains depuis ces deux décennies. Conférence inauguraleRetour sur La réinvention du capitalismeJean-François Bayart est professeur à l’Institut des hautes études internationales et de développement (IHEID, Genève), où il est titulaire de la chaire Yves Oltramare « Religion et politique dans le monde contemporain ». Spécialiste de sociologie historique et comparée du politique, il a consacré ses recherches à la formation de l’Etat dans le contexte de l’intégration croissante du système international et de l’universalisation des idéologies culturalistes et identitaristes depuis le 19e siècle. Informations Entrée libre dans la limite des places disponibles.Réservation et contact : economie.alternative2019@gmail.comOrganisée à l’initiative des doctorants de l’EHESS (CESPRA, CETOBaC, IMAF) et de l’EPHE (GSRL), cette journée d’étude s’inscrit dans une ligne scientifique pluridisciplinaire et dans le cadre de deux programmes de recherche financés par PSL IRIS études globales et gérés par la FFJ : « Marché islamique mondial : Perspective asiatique sur la diversité du capitalisme » (2018-2019) et « Nouvelles territorialités entre l’Afrique et l’Asie » (2015-2019). Organisation : Kae Amo (EHESS, IMAF-FFJ), Hicham Benaissa (EPHE, GSRL), Yana Pak (EHESS, CETOBaC), Mayuko Yamamoto (EHESS, CESPRA-FFJ)Comité scientifique : Jean-François Bayart (Graduate Institute Geneva), Stéphane Dudoignon (CNRS, CETOBaC), Sébastien Lechevalier (EHESS, CCJ-FFJ), Ismaël Moya (CNRS, LESC)

Lire la suite

Soutien du CETOBaC aux candidates et candidats aux concours de chargés de recherches au CNRS

Vie de l'École --- Le Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC / UMR 8032, CNRS / Collège de France / EHESS) soutient les candidates et candidats qui souhaiteraient y être affectés dans le cadre des concours de chargés de recherches du CNRS. Le CETOBaC en bref : - un laboratoire d'études "aréales" qui se consacre à l’étude du passé et du présent de la Turquie, de l’ensemble des régions autrefois incluses dans l’Empire ottoman, Balkans, Caucase et Proche-Orient, et de l'Asie centrale.- en Europe, le seul laboratoire de ce format consacré à organiser, enseigner et valoriser les recherches concernant ce vaste domaine d'études.- un profil pluridisciplinaire : les recherches menées au CETOBaC réunissent anthropologues, géographes, historiens, linguistes, politistes et sociologues. Concours susceptibles de faire l'objet d'un soutien (par section du Comité national de la recherche scientifique) :- 32 - "Mondes anciens et médiévaux"- 33 - "Mondes modernes et contemporains"- 35 - "Sciences philosophiques et philologiques, sciences de l'art"- 36 - "Sociologie et sciences du droit"- 38 - "Anthropologie et étude comparative des sociétés contemporaines"- 39 - "Espaces, territoires et sociétés"- 40 - "Politique, pouvoir, organisation")- 53 - commission interdisciplinaire "Méthodes, pratiques et communications des sciences et des techniques"Marche à suivre :Prendre contact avec l’équipe de direction du laboratoire, en adressant à avant le 13 décembre 2018 :- un projet de recherches, aussi abouti que possible ;- une lettre de motivation détaillant les liens entre ce projet et les recherches du CETOBaC (voir infra "Liens utiles") ;- un CV comportant liste de publications et résumé de la thèse. Notre conseil de laboratoire se réunira le 20 décembre 2018 pour décider des suites données aux demandes reçues. Bien cordialement, Marc Aymes-- Directeur du Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC) # Liens utiles> Champs de recherches du CETOBaC : http://cetobac.ehess.fr/index.php?234 > Questions transverses du projet de laboratoire 2019-2023 : http://cetobac.ehess.fr/index.php?2072 > Concours chercheurs CNRS 2019 : www.dgdr.cnrs.fr/drhchercheurs/concoursch/default-fr.htm ###

Lire la suite

L’économie alternative : religiosité, ruralité et migration

Appel à communication - Vendredi 30 novembre 2018 - 23:45Le CESPRA, le CETOBaC, la FFJ, le GRSL et l'IMAF lancent un appel à communications pour la journée doctorale « L’économie alternative : religiosité, ruralité et migration » qui aura lieu le 5 février 2019.Cet événement, conçu dans le cadre des journées des doctorants Campus Condorcet 2018-2019 et co-financé par le projet PSL IRIS Études Globales "Global Islamic Market: Asian Perspectives on the Diversity of Capitalism", a pour objectif de réunir les doctorant-e-s ou jeunes docteurs intéressé-e-s par les thématiques proposés et invitera à une discussion sur le concept d'"économie alternative" en présence de Jean-François Bayart.Présentation L’objectif de cette journée est de réfléchir à la question de l’économie alternative voire morale à l’heure actuelle en croisant différents travaux empiriques, théoriques et méthodologiques de jeunes chercheurs portant sur des aires géographiques diverses (Afrique, Asie, monde musulman).Par économie alternative, on entend les types d’entraide sociale, les systèmes normatifs de référence, les formes de liens sociaux ou politiques et leurs métamorphoses, notamment dans les groupes restreints d’appartenance et leurs réseaux d’échange.En 1996, dans un ouvrage qui s’intitule La réinvention du capitalisme dirigé par Jean-François Bayart, plusieurs auteurs ont montré que l’extension de l’économie de marché emprunte volontiers des chemins insolites, et « que les logiques sociales et culturelles, souvent considérées comme obstacles et archaïsmes, (…) peuvent en être le véhicule paradoxal dans la longue durée ». Après presque vingt-cinq ans, quelles directions les économies dites alternatives ont-elles emprunté et quels sont les impacts des nouvelles pensées religieuses ou éthiques globales ? Cette journée a pour objectif de mettre à jour ce concept d’« économie alternative » tel qu’il est élaboré dans l’ouvrage dirigé par J.-F. Bayart et en présence de ce dernier, tout en tenant compte les transformations suivies sur les terrains depuis ces deux décennies.Elle met l’accent sur trois axes : la religion (notamment l’islam), la nouvelle situation rurale et les migrations.Axe 1 - La religiosité : l’islam comme nouvelle logique de solidaritéLe premier axe aborde la religiosité à travers les différentes expressions économiques. Il s’agit de mettre en lumière un nouveau modèle économique basé sur les valeurs et les normes islamiques. Si l’islam de marché offre un nouveau système de valeur et de la légitimité économique, sous quelles formes et dans quels cadres le rapport à l’Islam est-il aujourd’hui mobilisé par les acteurs économiques ? Pour examiner les mutations économiques, politiques et sociales que ces processus engendrent dans les sociétés contemporaines sur le plan local, national et transnational, nous inviterons à discuter des études de cas sur les entrepreneurs musulmans et le marché islamique.Axe 2 - Monde rural/ Milieux urbains et la solidarité d’en bas en questionL’économie paysanne est reconnue pour son caractère unique, définie par des réseaux de relations socioéconomiques de réciprocité, appelée l’« économie de l’affection » (G. Hyden). Toutefois, le monde rural n’est pas un monde cloisonné. Dans le contexte de globalisation, de nouvelles formes de solidarités de type « rural » se dessinent dans plusieurs villages ou même au sein des espaces urbains. On s’intéressera aux différents échanges « d’en bas » mais aussi au contraste et aux connexions entre les milieux urbains et ruraux.Axe 3 - Migration, mobilité, réseaux : l’économie morale à l’épreuve de mondialisationDe nos jours, une nouvelle dimension transnationale des échanges économiques se développe grâce à l'intensification des flux migratoires à l'intérieur et à l'extérieur des différents continents. Nous nous intéresserons aux réseaux de solidarité et aux relations d’échanges entretenues grâce à la mobilité des personnes ainsi qu’à leurs logiques d’échanges qui se reposent sur de multiples normes et valeurs.Candidatures et calendrierCette journée doctorale est ouverte à tout-e-s les doctorant-e-s ou jeunes docteurs dont les recherches peuvent s’inscrire dans un des axes proposés. Les participants-e-s sont invité-e-s à envoyer une proposition de communication de 500 mots, en précisant l’axe choisi, à l’adresse indiquée ci-dessous. Les participant-e-s qui souhaitent bénéficier d’un financement de déplacement sont invité-e-s à le préciser dans leur proposition en indiquant le lieu de résidence.Date limite : le 30 novembre 2018Contact : economie.alternative2019@gmail.comLes candidat-e-s seront informé-e-s mi-décembre de la réponse du comité.Comité d’organisationYana Pak (EHESS/CETOBaC) : co-porteur du projetHicham Benaissa (EPHE/GRSL) : co-porteur du projetMayuko Yamamoto (EHESS/FFJ-CESPRA)Kae Amo (EHESS/FFJ-IMAF)Conseil scientifiqueStéphane Dudoignon (Directeur d’études CNRS, EHESS/CETOBaC)Jean-François Bayart (Professeur, Graduate Institute Geneva)Sébastien Lechevalier (Directeur d’études, EHESS/FFJ)Ismaël Moya (CNRS) 

Lire la suite

Deux projets franco-allemands lauréats de l’ANR DFG

Échos de la recherche -L’Agence nationale de la recherche et la Deutsche Forschungsgemeinschaft ont publié la liste des projets lauréats pour l’édition 2016 de l’appel à projets franco-allemand en sciences humaines et sociales. Parmi les 13 projets financés, 2 projets sont coordonnés par l’EHESS.Rachida Chih Faulks (CETOBAC - UMR 8032) et  Prof. Dr. Stefan Reichmuth (Ruhr-universität Bochum) réaliseront avec leurs équipes le projet intitulé La Présence du Prophète : Muhammad au miroir de sa communauté dans l’Islam moderne et contemporain.Judith Lindenberg (CRH - UMR 8558) et Aurélia Kalisky (Zentrum für Literatur und Kulturforschung) vont travailler sur le projet Premiers modes d'écriture de la Shoah. Pratiques savantes et textuelles de survivants juifs en Europe (1942-1965).La Présence du Prophète : Muhammad au miroir de sa communauté dans l’Islam moderne et contemporain- ANR PROPHETPrésentation : À chaque forme d’appartenance à l’islam correspond une certaine vision du Prophète et une certaine relation du croyant à lui. Au cours de l’histoire comme de nos jours, les enjeux communautaires de la relation du croyant et des groupes au Prophète sont évidents. Ces enjeux se situent aussi bien sur le plan des croyances et donc des appartenances que sur les plans du social et du politique. Une fracture traverse aujourd’hui toute la communauté musulmane dans sa relation au Prophète. Elle concerne aussi bien les pays musulmans que l’islam en situation minoritaire, en Occident ou ailleurs et son intensité varie en fonction des composantes des sociétés et des autorités religieuses qui gèrent leur devenir. C’est donc la relation des musulmans au Prophète, à la fois une et multiple, unanime et conflictuelle qui est l’objet de ce projet.  Premiers modes d'écriture de la Shoah. Pratiques savantes et textuelles de survivants juifs en Europe (1942-1965)- ANR PREMECPrésentation : Ce projet propose de s’intéresser aux formes d’écritures et de savoirs relatifs à la Shoah élaborés par sept auteurs juifs survivants entre 1942 et 1965 : Joseph Wulf, Michel Borwicz, Nachman Blumental, Noé Grüss, Jacques Presser, Abel Herzberg, H.G. Adler. Jusqu’ici, l’étude de ces auteurs n’a été menée qu’en les assignant à des champs du savoir déterminés (l'histoire d'une part, la littérature de l'autre). Notre approche consiste au contraire à examiner leurs pratiques dans toutes leurs dimensions, précisément à partir de leur caractère multiforme, en analysant la façon dont les savoirs élaborés et les modes d'écriture mis en œuvre transcendent les séparations habituelles entre les genres et les disciplines. Les méthodes particulières développées par ces auteurs sont analysées, d’une part, dans leur continuité avec certaines cultures savantes préexistantes et, d’autre part, comme des pratiques faisant rupture, prenant acte de ce que la “Catastrophe“ a fait aux savoirs sur l’Homme. Cet examen doit permettre non seulement de saisir la valeur épistémologique propre aux manières de faire développées par les auteurs en question, mais aussi d’évaluer leur intérêt pour la recherche d’aujourd’hui, et ce à la fois dans le domaine spécialisé des recherches sur la Shoah et dans le domaine élargi de l’histoire des savoirs. Ce projet réunira des chercheurs du CRH (Judith Lyon-Caen), de l’université de Strasbourg (Audrey Kichelewski), de l’Institut Simon Dubnow à Leipzig (Nicolas Berg), de l’Institut Historique allemand de Varsovie (Katrin Stoll), de l’Institut pour les Holocaust et Genocides Studies d’Amsterdam (Conny Kristel). 

Lire la suite

EHESS
CNRS
Collège de France

flux rss  Actualités

Présence et rôle eschatologique du Prophète Muhammad

Journée(s) d'étude - Jeudi 2 mai 2019 - 09:30Ce workshop est organisé dans le cadre du programme de recherches ANR-DFG PROPHET "La présence du Prophète : Muhammad au miroir de sa communauté dans l'Islam moderne et contemporain".Il est associé au programme du séminaire de l'IISMM "Doctrines, repr (...)(...)

Lire la suite

Workshop Anr-Dfg « La présence du Prophète : Muhammad au miroir de sa communauté dans l'Islam moderne et contemporain »

Rencontres scientifiques - Jeudi 2 mai 2019 - 09:30This workshop is organized within the framework of the Franco-German ANR-DFG PROPHET research program "The Presence of the Prophet: Muhammad in the Mirror of his Community in Early Modern and Modern Islam". It approaches the individual and escha (...)(...)

Lire la suite

Rencontres du Cetobac avec l’Inalco

Rencontre - Vendredi 5 avril 2019 - 09:00Les équipes de recherche du Cetobac (Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques), du Cerlom (Centre d'études et de recherche sur les littératures et les oralités du monde), du Cernom (Centre de recherche Moyen-Orient Méditerranée), (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CETOBaC / EHESS :
54 boulevard Raspail
75006 Paris

Secrétariat :
umr8032@ehess.fr

Téléphone :
00 33 1 49 54 23 01

Facebook :
https://www.facebook.com/cetobac/

Twitter :
https://twitter.com/cetobac